L’actualité sociale dans les hauts de France

Retour à l'accueil

"Ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient" 

Actualité

Discours de Nicole Taquet-Leroy

Ensemble ! Nord Pas-de-Calais

Mark Twain disait « On avait oublié de leur dire que c’était impossible, alors ils l’ont fait »
Je voudrais rappeler ce parcours commencé ensemble en 2005 avec le non au traité européen , puis la constitution du front de gauche à la veille des élections européennes de 2009 .
Aux régionales qui ont suivi ( c’était des régionales Nord Pas de Calais alors ) , avec la liste « l’humain d’abord », nous étions presque dans la même configuration de tribune, et mes souvenirs sont vifs :

Alain Bocquet évidemment, mais aussi Marc Dolez, cofondateur du parti de gauche, Franck Vandecasteel , Fabien Roussel en GO , et moi : je représentais alors Gauche Unitaire, mais aussi les Alternatifs, et les citoyens engagés .. la 3 ème force de ce front de gauche en train de se dessiner , des organisations qui se sont dépassées en créant le mouvement « Ensemble » . Nous avons pour certains d’entre nous pris d’autres chemins que ceux de notre organisation de départ, mais nous sommes toujours là, fidèles bâtisseurs du front de gauche.

Les enjeux d’alors étaient plutôt qu’il fallait convaincre de la nécessité de ce front , car chacun s’accordait à dire que tout ça n’était qu’alliance électorale, et que rien ne perdurerait. .
Oiseaux de mauvais augure, car nous avons ensuite enchainé les municipales, puis les départementales, et nous voici de nouveau ensemble .

C’est aussi d’un débat parfois vif entre nous que nous tenons notre force.
N’ayons pas peur de ce débat si nous refusons ensemble les politiques d’austérité qui frappent les plus faibles, alors que les plus riches sont toujours plus puissants,
si nous refusons ensemble les politiques qui dégradent les services publics en ne leur permettant plus de répondre aux besoins de tous,
si nous refusons ensemble ce climat de racisme et de xénophobie qui prend des dimensions inconnues auparavant,
N’ayons pas peur de ce débat si nous affichons ensemble notre volonté d’un règlement de la crise climatique et écologique, qui ne se fasse pas au détriment des classes populaires et des pays les plus pauvres,
Nous savons bien que le processus de la COP 21 bute sur le poids des lobbys et d’une logique libérale. Chaque état annonce séparément ses objectifs, et la COP ne fera qu’entériner cela.
Il faut imposer une autre logique, et refuser que ce soit toujours les plus pauvres qui paient le prix de la folie des plus riches.
Nous ne sommes pas tous d’accord sur la nature de la transition énergétique à engager, mais nous avons une certitude : les énergies fossiles doivent être remplacées par des énergies non-émettrices de CO2, aux prix le plus bas possibles, pour répondre au droit à l’énergie pour tous et partout sur la planète.
Et nous ne pouvons qu’applaudir que le Parti Communiste Français soit à l’initiative d’une pétition qui reprend ces exigences, car nous avons une autre parole à faire entendre sur la COP 21
Il faut à tout prix se donner les moyens de ne pas dépasser ces fameux deux degrés d’augmentation de la température au-delà desquels il ne sera plus possible de nourrir l’ensemble de la population mondiale.

Aujourd’hui nous commençons à percevoir les conséquences du dérèglement climatique : vagues de chaleur, tempêtes, tornades, inondations, …et autant de conséquences catastrophiques sur des millions de personnes.

Aujourd’hui, il faut tout faire pour s’accorder et mettre en place les conditions qui éviteraient une catastrophe généralisée. Malheureusement, force est de constater que l’intérêt général est difficile à mettre en avant dans le monde actuel. On préfère les intérêts particuliers à court terme de la bourse et des capitalistes.

Aujourd’hui, au niveau de notre région, nous pouvons construire une véritable politique de transition énergétique répondant au besoin de tous et ne pénalisant pas les plus pauvres, et nous nous y attèlerons, ensemble.

Mais pour vraiment porter haut et fort cette parole, nous devons nous rassembler avec tous ceux qui rejettent les politiques libérales,
nous devons nous rassembler avec tous ceux qui ont envie de créer une véritable alternative de gauche, écologique et sociale.
Nous devons nous rassembler avec tous ceux qui ont compris que c’est ce système qui crée la crise écologique, que c’est ce système qui crée la crise sociale, que c’est ce système qui crée la crise citoyenne
et nous devons construire avec eux les nouvelles réponses qui permettrons de répondre aux besoins de tous !
Par exemple en favorisant les transports collectifs, au quotidien, par exemple en allant vers la gratuité.
Par exemple en soutenant les collectivités qui veulent revenir à la gestion publique de l’eau ou à celle des déchets.

Pour cela, nous poursuivrons notre travail inlassable d’ élargissement à tous les citoyens et les forces politiques qui se reconnaissent dans nos valeurs. Nous voulons tous ensemble faire avancer l’égalité, la justice sociale, la solidarité, l’écologie, la démocratie. Nous voulons tous ensemble une région de résistance à l’austérité.

Aujourd’hui encore et jusque novembre, moment où nous déposerons nos listes, tout est possible.

Face à la montée en puissance du front national et de la droite, nous devons nous rassembler pour porter haut et fort la parole d’une autre gauche qui ne se résigne pas !
Face à la montée de l’extrême-droite et de la droite, il faut pousser au rassemblement de toutes les forces qui s’opposent au libéralisme économique.

Aujourd’hui, par le lancement de cette campagne, nous nous adressons encore à eux : ensemble, nous pouvons beaucoup !
Nous leur disons : ne vous enfermez pas dans une fuite d’où le PCF serait absent, et sans nous !
Nous pouvons encore nous réunir, acceptez notre main tendue ! Ne partons pas chacun de notre côté !

Nous devons nous battre ensemble et aller convaincre les citoyens qu’aujourd’hui, une autre politique est possible, avec eux.
Mais si en novembre, nous ne réussissons pas à nous réunir, alors nous prendrons toute notre place pour que la liste l’Humain d’abord ! porte haut et fort ce refus des politiques d’austérité au Conseil régional.

Et je terminerais avec une citation de Jeanne Lorre

« Ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient"

Les autres articles

Recevoir l'infolettre de la campagne :

RSS
Front de Gauche

La liste L'humain d'Abord ! est un rassemblement citoyen pour une gauche combattive et écologiste dans notre région. Elle s'inscrit dans le cadre du Front de Gauche.
Elle est soutenue par les partis politiques suivants :