L’actualité sociale dans les hauts de France

Retour à l'accueil
Actualité

Va-t-on laisser tuer la société GRISET ?

La société Griset de Villers St Paul, dernier lamineur de cuivre en France mais entreprise au carnet de commande plein, à la pointe de l’innovation industrielle sur un secteur en plein développement, fournissant des matériaux notamment pour la fabrication de composants électroniques pour l’industrie automobile et aéronautique, va-t-elle être tuée par les banques ?

C’est la question qui est posée aujourd’hui publiquement par le PDG et par les salariés alors que les banques refusent de débloquer un prêt de 1,5 millions d’euros, pourtant une goutte d’eau pour le secteur bancaire !

Ce prêt-relai à court-terme permettrait le bouclage d’un projet de développement de l’entreprise, dans l’attente de la rentrée prochaine de créances dues à l’entreprise (créances dont le paiement est par ailleurs garanti par Coface, société d’assurance contre les risques commerciaux).

Dès qu’il a eu connaissance de cette situation, le Sénateur de l’Oise, Jean-Pierre Bosino, est intervenu auprès du Commissaire au Redressement Productif, du Ministre de l’Économie et du Préfet de l’Oise pour que l’État intervienne rapidement afin de trouver des solutions à cette situation qualifiée à juste titre "d’ubuesque" par le PDG de l’entreprise. Ces différents interlocuteurs l’ont assuré qu’ils "suivaient de très près ce dossier".

Encore une fois, la situation de cette entreprise met en lumière le comportement actuel des banques qui ne jouent plus leur rôle de financement de l’économie réelle mais préfère alimenter les opérations spéculatives.

Il serait indispensable que la Banque Publique d’Investissement puisse s’engager dans de tel dossier, d’une manière beaucoup plus importante afin d’aider au développement et à la consolidation de projets et de filières industrielles.

Cela donne encore plus d’actualité à la proposition que nous formulons de la création d’une Banque Publique Régionale, susceptible de prêter l’argent à taux très réduits voire à taux zéro pour financer les besoins d’investissements productifs des PME et les investissements publics des collectivités locales.

Pour l’heure, avec Jean-Pierre Bosino, sénateur, Marie-France Boutroue, maire-adjointe PCF de Villers St Paul (qui a rencontré les salariés le 29 octobre), nous restons mobilisés auprès de l’entreprise et de ses salariés, pour qu’une issue positive soit trouvée rapidement, garantissant l’avenir de Griset et de son savoir-faire unique en France, et pour garantir les emplois directs et indirects générés par cette entreprise dans le bassin creillois et l’Oise.

Les autres articles

Recevoir l'infolettre de la campagne :

RSS
Front de Gauche

La liste L'humain d'Abord ! est un rassemblement citoyen pour une gauche combattive et écologiste dans notre région. Elle s'inscrit dans le cadre du Front de Gauche.
Elle est soutenue par les partis politiques suivants :