L’actualité sociale dans les hauts de France

Retour à l'accueil
Hénin-Beaumont

Une vie ouvrière chez Moy Park

Témoignages

Nicole Leroy

Une vie ouvrière chez Moy Park

Agent de production, syndicaliste

Ce matin là, elle s’est levée à 4 h 00. Dans une heure, Nicole Leroy prendra son poste sur la ligne 1000 de l’usine Moy Park, le transformateur de volailles d’Hénin-Beaumont. La ligne 1000, c’est celle qui fabrique notamment les nuggets. « Je suis agent de production. Je travaille au tri. Parfois, quand la ligne ne tourne pas, je vais au conditionnement. Cela évite aussi les tâches trop répétitives. » Elle sourit : « Nous sommes des ouvriers polyvalents.  »

Elle a été embauchée en 1991, à l’époque de Gérard Bourgoin. Bien avant le travail en 3 x 8h et l’intégration dans un grand groupe agro-alimentaire. Déléguée CGT?, elle attend la prochaine négociation avec le nouveau patron, un Brésilien de 42 ans, leader mondial sur le marché du bœuf.

« De toute façon, les négociations salariales, c’est toujours chaud, souffle-t-elle. Ils ne veulent jamais rien lâcher. Nous non plus ! ». Fièrement, elle raconte les combats de la CGT? pour faire évoluer les salaires et avantages sociaux.

C’est que le métier est dur. Agée de 53 ans, Nicole gagne un salaire mensuel brut de 1200 euros. « Heureusement qu’il y a les primes, incluses, sinon, ce serait invivable. » Mariée, sans enfant, elle doit faire attention à tout « pour ne pas tomber dans la précarité ». La vie d’ouvrier, en 2016, n’est pas facile. « Je travaille depuis l’âge de 19 ans. Tout est devenu plus dur. Avant, quand je faisais les courses, je remplissais un chariot. Aujourd’hui, je prends plutôt un panier. Il faut que ça bouge. »

Bouger, elle ne fait pourtant que cela. Engagée, syndicalement, elle est aussi membre du PCF et conseillère municipale de Rouvroy. Elle ne manque pas une manif contre la loi Travail et se réjouit de la mobilisaiton de la jeunesse. Et les heures de travail posté chez Moy Park. Dans le froid, parfois dans la chaleur, avec des cadences rapides.

Ce matin, Nicole attend sa collègue qui passe la prendre en voiture. Dans l’après-midi, après le boulot, elle marchera peut-être un peu pour évacuer le stress. Ou elle travaillera ses dossiers municipaux ou syndicaux. La piscine, elle n’aura pas le temps. Ce soir, elle ne se couchera pas trop tard. La journée aura été éreintante.

Les autres Soutiens

Recevoir l'infolettre de la campagne :

RSS
Front de Gauche

La liste L'humain d'Abord ! est un rassemblement citoyen pour une gauche combattive et écologiste dans notre région. Elle s'inscrit dans le cadre du Front de Gauche.
Elle est soutenue par les partis politiques suivants :